Laïcité ? Mon œil…
par Sèp Tik, 08/05/2018

dernier ajout
  On apprend à l’école publique française que toutes les religions et non-religions sont également respectables, mais…
- Pourquoi écrit-on obligatoirement, officiellement, que l’on est en 2018 après Jésus-Christ (et pas X après Mahomet ou Y dans le calendrier chinois ou Z dans le calendrier maya etc.) ? Il y aurait dominance injuste du christianisme.
- Pourquoi démarre-t-on l’année au 1er Janvier alors que Jésus-Christ est né (« à Noël ») un 25 Décembre ? (de l’an moins 1 avant lui-même ??). Qu’il ait été circoncis le 1er Janvier est un détail propre à la religion judaïque, s’il était Dieu le fils il n’avait aucunement à être allié à Dieu par les prêtres. Il y aurait dominance injuste du judaïsme.
- Pourquoi la semaine a-t-elle 7 jours ? La Genèse biblique parle d’un monde créé en 7 jours, et le judaïsme dit de se reposer donc le 7e jour de chaque période de 7 jours, mais pourquoi y aurait-il dominance judaïque ? J’ai appris à l’école publique que les révolutionnaires français ont voulu passer à une semaine de 10 jours, mais ils ont renoncé devant le risque de contre-révolution, les gens exigeant 1/7 de repos (14,3%) et refusant 1/10 (10,0%) à la place ! J’ai lu aussi qu’au temps des Romains, le judéo-christianisme (des esclaves ?) était considéré comme la religion des fainéants, exigeant de se reposer au lieu de travailler tout le temps normalement. Aujourd’hui avec les week-ends de 2 jours, le repos occidental « normal » est 2/7 (28,6%), et en France sont en plus appliqués les 6 ou 7 jours fériés catholiques (Pâques, Noël, Assomption, etc.) [et nationaliste et congés payés et RTT], pourquoi pas les fêtes musulmanes ou autres, ou aucune d’elles ? Il y aurait dominance injuste du catholicisme. Je ne hurle pas que c’est insupportable, mais les pays travaillant 365 jours par an me semblent davantage méritoires.
- La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dit (article 18) : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. ». Mais il s’agit des religions reconnues telles : en France, les religions classées « sectes » (dites « aliénantes ») se voient déniées ce droit – et si le nazisme et l’apartheid s’étaient prétendus religieux, il me parait clair qu’ils ne méritaient pas pour autant bénédiction universelle. Toutefois, les anticléricaux n’ont pas le droit de poursuivre pour crime les religions (adoration du génocidaire auteur du Déluge, des génocidaires Hébreux massacreurs de Cananéens, de Jésus appelant à tuer les incroyants, de Mahomet appelant à tuer les traitres, etc.). Et la loi française combat spécifiquement l’islamisme (prières de rues, voile/burka, burkini, etc.). Hum. Avec la loi Gayssot (pro-juive anti-amérindienne anti-bouddhiste), elle combat aussi la liberté de pensée et de conscience (et la liberté d’expression de l’article 19 « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »), hum hum.
  Tout ça implique un système de dominance religieuse complexe, caché, antihumaniste, et le mot « laïc » n’est pas crédible. Ça me semble surtout de la propagande idiote, cachant des compromis plus ou moins acceptables, plus ou moins honteux camouflés.

------- (Ajout 09/05/2018) « Tradition »
  On me répond un argument que je n’avais pas cité : « c’est ainsi parce que c’est la tradition ». Si je n’ai pas compté ça comme argument, c’est qu’à mon sens c’est invalide, sous-entendant une loi horrible : « les dominances dont l’on a hérité doivent être éternelles ». Je ne suis pas d’accord. Avant la Révolution Française, la tradition c’était la royauté, le meurtre des opposants, le droit de cuissage, etc. Avant les Droits de l’Homme, la tradition c’était que les dictateurs oppriment les individus. Avant l’abolition de l’esclavage, la tradition c’était l’esclavage des plus faibles que soi, etc. Je préfère un milliard de fois la justice équitable à la prétendue tradition.

------- (Ajout 24/09/2019) « Semi-provocation »
   Le sujet de débat ce jour (à la télévision, chaines BFM-TV, C-News, LCI) était une affiche d’association de parents d’élèves avec une mère musulmane voilée disant « Oui, je vais en sortie scolaire, et alors ? » avec un sous-titre « La laïcité, c’est accueillir à l’école tous les parents d’élèves sans exception ». Les commentateurs disant quelque chose comme « non, la neutralité de l’école publique, obligatoire, interdit le prosélytisme religieux ». ( https://www.bfmtv.com/societe/la-fcpe-ciblee-apres-une-campagne-defendant-le-droit-des-meres-voilees-a-accompagner-les-sorties-scolaires-1773148.html ).
   A mon avis, argumenté, ce n’est pas vrai que l’école (publique française) est neutre, c’est une entreprise d’embrigadement déloyal : elle est criminelle contre l’humanité pro-Occidentaux, approuvant la conquête sans retour d’Amérique, Australie, Tahiti etc. le fait de rendre Israël mais pas les USA etc., l’extermination des Caraïbes et autres Amérindiens (non-Juifs), les massacres de civils par les Alliés 1941-45, la possession d’arme atomique ici interdite aux autres, le dressage de frontières antihumanistes (anti-étrangers). De plus, au nom du prétendu Savoir incontestable, elle criminalise le scepticisme (anti-Histoire ou anti-Minutes de silence – pas organisées en souvenir de Hiroshima anti-jaune ou Der-Yassin anti-goy mais spécifiquement pour les victimes d’Islamistes). C’est l’application de la loi pourrie, qui n’est absolument pas neutre, mais s’autorise déloyalement des exceptions à la liberté d’opinion (avec complicité des institutions européennes), avec interdiction d’en débattre sous peine de prison – ce à quoi forme l’école, oui, c’est logique et atroce à la fois. L'école laïque semble une machine à fabriquer des moutons stupides et fiers, soldats volontaires pour une mauvaise guerre (en affichant dans toutes les classes les paroles de la Marseillaise comme quoi il faut égorger les étrangers et c'est bien car ils ont le sang "impur", racisme tueur oui, neutre ? non...).

------- (Ajout 07/01/2021) Source suspecte mais…
   J’ai reçu dans ma boîte mail comme « junk » (déchet) un « spam » (publicité non sollicitée) de « La riposte laïque ». A priori j’étais méfiant car je ne suis pas laïcard, et le titre général me paraissait suspect de xénophobie : « on ne fait pas Nation avec des gens qui nous haïssent ». Mais j’ai lu quand même les débuts tronqués d’articles, effectivement inusuels différents de la pensée unique télévisée. Un article m’a intéressé : « Un élu d'origine polonaise dénonce le Coran : le maire lui arrache le micro ! (Auteur Pierre Cassen) Il s'est passé une scène étonnante à Pons, ville de Charente-Maritime. Lors de l'hommage à l'enseignant Samuel Paty, alors que la parole était librement distribuée, un élu de l'opposition, Stanislas Czerwinski, a pris la parole, et expliqué que les crimes des musulmans venaient du contenu du Coran. Il a eu beaucoup de mal à continuer son discours, il a été … »
  Effectivement, je pense que le Coran est condamnable pour ses appels au meurtre (je suis d’accord sur ce point avec l’auteur d’article) MAIS il y a de pareils appels au meurtre dans Les Evangiles chrétiens et La Torah israélite (ce qui n’est sans doute pas dit dans un journal anti-islamiste ou/et antimusulman).
  Loin de vouloir une virulente réponse laïque, je pense que la laïcité se trompe gravement en s’alliant à Torah, Evangiles, Coran, dans leur lecture dite modérée (contraire du texte prétendu sacré). Ça m’amène à m’opposer à cette laïcité, au lieu de vouloir une laïcité renforcée (ou renforcée en sens spécifiquement anti-Coran). Je n’ai pas cliqué sur les liens, puisque je désapprouve grandement ce journal (hors petit mot approuvé ci-dessus).

------- (Ajout 12/03/2021) Malentendu laïc en clair
  Aujourd’hui en débat télévisé, une invitée clamait que « la laïcité ce n’est pas de l’athéisme, c’est que l’Etat respecte toutes les religions ! ». Je trouve cette laïcité immensément stupide, criminelle : quand le prophète dit qu’il faut tuer (pour désaccord d’opinion), devient-il donc légitime de tuer (pour désaccord d’opinion) ?? Ça parait totalement absurde contradictoire. En fait, c’est une manœuvre mensongère, clairement, il s’agit de faire semblant de respecter les religions en espérant qu’elles se courbent en pratique pour suivre la loi civile. Evidemment, quand des croyants simplement cohérents tuent comme commandé par leurs textes sacrés (prétendus respectés par la république), ça crée un choc, qui était prévisible, qui ne révèle que l’idiotie de principe (et pas un fanatisme intégriste ou quoi, pourquoi avoir prétendu « respecter » ces textes atroces ?).
  Dans le même débat, il était déclaré odieux que plus de 50% des jeunes musulmans font passer leurs valeurs au-dessus des valeurs de la république ! Ce cri me parait profondément débile. Les lois de la république sont écrites par des faux représentants (principe de république prouvé par la trahison du référendum de 2005), et il est très normal que les individus dominés par cette oligarchie soient rebelles à cette dictature, qu’ils l’affichent ouvertement comme dissidents (éventuellement emprisonnés) ou qu’ils se taisent écrasés injustement. Même si je ne suis en rien de rien musulman, je place mes valeurs immensément au-dessus des lois pourries de cette république oligarchique dictatoriale.
  Dans le même débat, il est dénoncé les extrémistes issus de l’idéologie décoloniale prétendant que l’Etat Français a un racisme intrinsèque, jusque dans ses lois, ce qui est absurde (est-il dit par les débatteurs). Faux : la loi Gayssot est explicitement raciste, sanctifiant le génocide des Juifs et méprisant en clair les génocides d’Amérindiens, Océaniens (et éventuels Asiatiques, Africains, etc.). Cette laïcité est un fanatisme raciste caché, inavoué, menteur pourri, atroce (à mon avis). Et puisque la religion israélite est spécifiquement autorisée au racisme, ce racisme de la loi française peut relever d’un fanatisme religieux (judaïque ou judéo-chrétien), caché aussi, avec mensonge total, absolu.

------- (Ajout 22/04/2021) Juridisme
   J’ai entendu aujourd’hui (dans un débat télévisé concernant les « Etats Généraux de la laïcité » officiels lancés par la ministre de la citoyenneté Marlène Schiappa) la définition de « laïcité » pour les juristes : « liberté de conscience sous réserve d’ordre public ». Cela me parait simplement idiot, auto-contradictoire. En effet, la république islamiste d’Iran pourrait se réclamer de la même laïcité que nous, la seule différence étant la définition de l’ordre public, requérant sionisme chez nous, requérant soumission entière à Allah chez eux. Si l’on me rétorque que c’est mon interprétation qui est auto-contradictoire, c’est faux : c’est celle de la Cour Européenne des Droits de l’Homme validant notre loi Gayssot : on appelle « liberté d’opinion » la liberté d’opinion sous réserve d’ordre public, avec entière liberté au législateur de définir l’ordre public en cassant des pans entiers de la liberté d’opinion. C’est pareil pour la liberté de conscience, et donc la laïcité. La liberté avec réserve (au nom de l’ordre) ouvrant à tous les abus au nom de l’ordre, ce n’est en rien une liberté, c’est une parodie de liberté, un mensonge total.
   Par ailleurs, je trouve que l’ordre public est menacé par les croyants dans les religions du Livre, esclavagistes et massacreuses au nom de Dieu, ce qui est un immense danger de remise en pratique, ce que font actuellement les Islamistes, ce qu’ont fait les colons Israéliens en 1948 (et 1948-2021+ en pratique en abattant les expulsés candidats au retour à la frontière), ce qu’a fait mon oncle chrétien en Indochine (1953 ?) larguant des bombes sur les villages « pour Jésus Christ ». Bref, il y a tolérance insensée envers les coupables (adorateurs de massacres) et condamnation d’innocents (doutant du roman historique), tout ça au nom de l’ordre établi, qui signifie simplement dictature des groupes au pouvoir, appelant « liberté » la soumission à leurs diktats.
   Cette ministre et ces juristes (et journalistes approbateurs, tous) sont des idiots profonds, ou menteurs pathologiques prenant les gens pour des imbéciles, à tort.

------- (Ajout 28/08/2021) Affiches officielles
• Hier et aujourd’hui étaient discutées des nouvelles affiches officielles vantant la laïcité à l’école (https://www.education.gouv.fr/lancement-d-une-campagne-nationale-de-promotion-de-la-laicite-l-ecole-324737 ) :
1/ Permettre à Milhan et Aliyah de rire des mêmes histoires. C’est ça la laïcité. (image d’enfants basanés ?)
2/ Permettre à Eva et Kellijah d’être inséparables tout en étant différents. C’est ça la laïcité. (image d’une blanche et un noir)
3/ Permettre à Erynn et Edene d’être égales en tout. C’est ça la laïcité. (image d’une noire et une blanche)
4/ Permettre à Sasha et Neissa d’être dans le même bain. C’est ça la laïcité. (image d’un blanc et une noire à la piscine)
5/ Permettre à Malia, Tidiane et Paloma de porter les mêmes couleurs. C’est ça la laïcité. (image d’une basanée, un noir, une blanche)
6/ Tout faire pour que Imrane, Axelle et Ismail pensent par eux-mêmes. C’est ça la laïcité. (images d’un basané, une blanche, un basané)
7/ Permettre à Inès, Lenny, Simon et Ava d’être ensemble. C’est ça la laïcité. (image d’une blanche ou basanée, un blanc, un blanc et une basanée, avec bisou entre les deux derniers)
8/ Donner le même enseignement à Romane, Elyjah et Alex quelles que soient leurs croyances. C’est ça la laïcité. (image d’une blanche, d’un noir, d’un basané)
   [C’est en première approximation que j’écris « basané », peu visiblement différent de « blanc », et ce n’est pas chez moi un terme excluant, mot de haine ou quoi : ma femme et mon fils adoptif sont asiatiques philippins, ainsi bronzés ou basanés, pas blancs ni noirs, ça n’a aucune importance pour moi en respectabilité et en droits.]
   Ces clameurs « c’est ça la laïcité » me paraissent totalement mensongères. Moi qui critique la laïcité à la française, serais-je contre l’amitié entre les enfants de couleurs différentes ? Non, c'est une accusation mensongère, un amalgame super-débile !
   Ce qu’est la laïcité (à la française) ce n’est absolument pas la cordialité entre enfants de couleurs (ou ethnies ou traditions familiales) différentes, cordialité très possible même sans laïcité, avec simple tolérance. La laïcité à l’école, spécifiquement, c’est au contraire deux choses :
A/ Exclure l’affirmation religieuse de l’école.
B/ Permettre entièrement les religions hors de l’école.
   Les deux points me paraissent critiquables, sans que je veuille en rien dresser les blancs contre les noirs et basanés.
A/ L’école française que j’ai connue (1967-1984) était quasi-religieuse, non à propos de Dieu mais scientiste appelant à vénérer les prétendus grands-hommes et les affirmations dites scientifiques élevées au rang de dogme à incroyance interdite, punie. Or il s’agit d’un abus de pouvoir, et les religieux (entre autres) ont les arguments pour le démolir (un Tout Puissant n’étant nullement soumis aux prétendues Lois de la Nature), il aurait bien mieux valu faire preuve de relativisme et tolérance, intellectuellement. Au risque du scepticisme (détesté par les dominants, exigeant soumission et non esprit critique). C’est le dogmatisme religieux qui est dangereux, pas du tout l’antimatérialisme propre à certaines religions. Il n’aurait pas fallu tout mélanger, pas fallu se tromper de colère.
B/ Moralement, s’allier aux religions du Livre, massacreuses pour délit d’opinion, est horrible. C’est une immense gêne à la cohabitation entre personnes, et entre enfants même. Ça tient plus ou moins debout un moment, mais ça peut basculer en haines massacreuses, ce qui se produit actuellement (avec le prétendu islamisme, en oubliant que Jésus-Christ a appelé à tuer les parents éloignant leurs enfants de Dieu, en oubliant que la religion judaïque classe les Juifs comme supérieurs en dignité et en droits avec massacre divinement autorisé pour la terre d’Israël), pas par perversion déviante anormale mais comme conséquence automatique d’un système mal pensé.
   Bref, je juge la laïcité à la française débile et immorale, et il est encore plus imbécile de prétendre que cela me situe comme religieux intégriste intolérant. Je ne suis pas croyant, je n’aime pas les rites religieux du tout, et je suis bien davantage tolérant que la laïcité aveugle ne percevant pas son autocontradiction (comme les Droits de l’Homme faussement dits Universels, alliés aux religions tueuses).
• Je reprends chacune des affiches officielles pour analyse :
1/ Permettre à Milhan et Aliyah de rire des mêmes histoires. C’est ça la laïcité.
--> C’est possible tout autant en société communiste antireligieuse et en école publique de société communautariste (à l’anglo-saxonne). Donc non, ce n’est en rien de rien spécifique à la laïcité. Entre l’Iran intégriste et la laïcité à la française, il y a une multitude de degrés, et le saut n’est pas entre la France laïque et tous les autres, non.
2/ Permettre à Eva et Kellijah d’être inséparables tout en étant différents. C’est ça la laïcité.
--> C’est possible tout autant en école religieuse de religion prosélyte. Et on ne peut pas condamner les religions non-prosélytes sans être diabolisé comme antisémite monstrueux (ce qui est faux, mais domine totalement).
3/ Permettre à Erynn et Edene d’être égales en tout. C’est ça la laïcité.
--> C’est une image de sport et… pareillement, à part les régimes d’apartheid, il n’y a pas discrimination, ça n’a rien à voir avec la laïcité spécifiquement religieuse. Inversement, l’apartheid sud-africain aurait pu être laïc, culpabilisant une couleur de peau et pas du tout une religion.
4/ Permettre à Sasha et Neissa d’être dans le même bain. C’est ça la laïcité.
--> Là, l’ennemi de l’école laïque n’est pas spécialement la religion en général, mais une tradition arabe voulant s’imposer partout pour ceux qu’elle entend gendarmer. A mon avis, ce n’est pas pire que les diktats de l’école laïque, comme la douche (après-sport) tout nu devant tout le monde, ou imposer la théorie de l’évolution comme vérité indéniable, sans permettre les points de vue différents, même argumentés. Pareillement, que l’école 2021-2022 appelle à la vaccination avec un vaccin à toxicité à 5 ans totalement inconnue, c’est de la dictature, laïque ou pas, c’est aussi horrible.
5/ Permettre à Malia, Tidiane et Paloma de porter les mêmes couleurs. C’est ça la laïcité.
--> Même erreur encore, les religions prosélytes peuvent habiller pareillement tout le monde : aucun besoin de laïcité pour ça. Ces concurrents au système laïc pourraient porter plainte pour publicité mensongère (insultant à tort la concurrence).
6/ Tout faire pour que Imrane, Axelle et Ismail pensent par eux-mêmes. C’est ça la laïcité.
--> Mensonge ! La laïcité à la française interdit aux enfants de penser par eux-mêmes : ils sont punis s’ils sont insoumis au maître et à la loi dogmatique (loi Gayssot notamment). Le dogme non religieux a pris la place du dogme religieux, tout aussi horriblement.
7/ Permettre à Inès, Lenny, Simon et Ava d’être ensemble. C’est ça la laïcité.
--> Personnellement « blanc marié à une basanée », je ne m’offense nullement des unions mixtes, mais je perçois un scandale possible, pas vu sur cette image inverse (pas innocemment) : si Simone et Mohamed sont ensemble au lycée, qu’ils se marient ensuite, puis Mohamed applique les traditions de sa communauté en battant et oppressant sa femme, celle-ci peut hurler avoir été trompée par l’école, cachant totalement le problème. Si elle porte plainte et que je suis juré : je condamnerais l’école (laïque, cachant les problèmes inhérents aux religions horribles que sont Judaïsme, Christianisme, Islam). Quant au "être ensemble", il est devenu contraire de l'école laïque française en 2021, discriminant les enfants non vaccinés covid (évincés) des enfants vaccinés (accueillis avec félicitations), sans que cela ait rien à voir avec religion et laïcité, c'est simplement que le pouvoir dictatorial interdit la liberté, en clamant le contraire bien sûr, propagande (pas mieux en version laïque que religieuse)...
8/ Donner le même enseignement à Romane, Elyjah et Alex quelles que soient leurs croyances. C’est ça la laïcité.
--> Je suis en désaccord : l’enseignement prétend à la vérité, imposant ses croyances (à tort prétendues connaissances objectives, interdisant les objections philosophiques imparables) en écrasant les croyances divergentes, et c’est un abus de pouvoir. Si c’était à titre d’information relativiste, pas de problème, mais ça ne prétendrait pas enseigner (à des inférieurs non-sachants, considérés abrutis avant qu’on les éclaire). L’école cache là qu’elle écrase abusivement des objections imparables (concept religieux du Tout Puissant, concept sceptique du Moi Rêveur).