Mensonge énorme sur l’égalité homme-femme
par Crotala Penséhunic, 21/02/2019


  Hier, sur les actualités Internet Microsoft, j’ai été choqué par deux articles :
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/lacadémie-française-en-passe-de-reconnaître-la-féminisation-des-noms/ar-BBTP2GH?ocid=spartandhp
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/«légalité-entre-les-femmes-et-les-hommes-passe-aussi-par-la-féminisation-des-noms-de-rue»/ar-AAz1GCT?ocid=spartandhp
  Certes, c’est la pensée unique actuelle : il faut clamer l’égalité de l’homme et de la femme, casser la fausse supériorité du masculin sur le féminin, sauf que… c’est dit de manière contradictoire, mais jamais avoué ainsi.
- Si la femme est l’égal(e) de l’homme, condamnons « pour de vrai » le sexisme qui fait qu’en sport les femmes jouent entre elles seules sans se mélanger aux hommes : tout deviendrait mixte, et il n’y aurait plu’ du tout de championne en athlétisme ou boxe par exemple, seulement en tir à la carabine ou conduite automobile. Est-ce cela qui est exigé ? La condamnation du sport spécifiquement féminin ? C’est une conséquence théoriquement automatique de l’exigence d’égalité, mais non, on nous ment. (Familialement, ce serait un bouleversement : mon frère n'aurait pas été entraineur de l'équipe de handball féminine de sa ville, il n'y aurait pas connu ma belle-soeur, mes neveu et nièces JM So Clé ne seraient pas nés...).
- De même pour les noms de métier, l’égalité ferait qu’on ne dirait plu’ « aviateur » et « aviatrice », « sapeur-pompier » homme et femme (sans « sapeuse-pompière »), mais quelque chose comme « aviatru » et « sapeum-pompièm » neutres. Et sans homophobie ni classement maladif des individus transgenres, enfin respectés. Et le genre grammatical des mots disparaitrait, on ne dirait plu’ « une souris mâle » et « un dindon femelle » mais plutôt « a mouse » et « a turkey » neutres, on ne dirait plu’ « une grande porte » et « un gros mur » mais « a big door » et « a big wall ». On ne dirait plu’ « il » et « elle » mais « it » neutre, même pour les individus humains et pas seulement nourrissons. (Je suis d’accord, personnellement, je n’aime pas l’Académie Française, gardienne de l’usine à gaz de la langue française). Mais non, on nous ment : les femmes dominantes ne veulent nullement l’égalité, elles veulent dominer.
- Pareillement, les toilettes et vestiaires séparés pour hommes et femmes seraient bannis, au nom de l’égalité sincère, mais ce n’est nullement ce qui est voulu par les clameurs exigeant la prétendue égalité. Mensongères.
- La loi française disant qu’au travail, un homme ne doit pas porter plus de 55kg et une femme plus de 25kg (source Internet : https://www.atousante.com/faq/poids-maximum-que-peut-porter-un-salarie-3/ ) serait abolie : 25kg pour tout le monde sans sexisme ? (facile pour les hommes !) ou bien 55kg pour tout le monde ? (dangereux physiologiquement pour les femmes). Non, on nous ment sur la prétendue égalité exigée. C’est de la rhétorique, du mauvais bla-bla.
- En ce qui concerne l’égalité salariale, les discriminations au travail étant interdites, les congés maternité (spécifiquement féminins) seraient bannis, et l’humanité disparaitrait dans moins de 150 ans, glorieusement ! Non ? Nous mentirait-on ?
- Pareillement, dans le cinéma : il serait classé illégal de discriminer selon le genre : interdit d’exclure un homme barbu pour un rôle de mère au foyer ou de Miss Univers, interdit d’exclure une femme pour un rôle de boxeur torse nu. Hum, c’est idiot ? Oui, absolument, mai ça n’empêche nullement les clameurs hurlant au scandale sexiste.
- En matière de justice, les associations mâles (avant d’être dissoutes) porteraient plainte car toutes les plaintes pour viol ciblent des hommes avec sexisme intolérable prouvé par les chiffres. Et pour rétablir l’équilibre indispensable selon la loi, le gouvernement devrait embaucher comme fonctionnaires des violeuses armées de manche à balai, magnifique perspective pour la justice ?
- En matière de religion, non seulement les femmes seraient autorisées à devenir prêtre(sse)s catholiques, mais les évangiles seraient corrigés, Jésus-Christ devant forcément être transgenre à pénis+vagin, pour n’insulter personne en matière de grandiosité. De même qu’Adam et Eve, légende sexiste horrible (« femme, tu seras dominée par ton mari »…), seraient effacés pour devenir une bactérie humaine se reproduisant par duplication asexuée, il suffirait de réécrire un petit peu, c’est très possible, en interdisant le référendum d’initiative populaire bien sûr, pour échapper à la population (« populiste » !) mal endoctrinée, non : mal éduquée par le passé…
  Plus sérieusement, je pense que le mot « égalité » homme-femme est une erreur, il devrait être remplacé par autre chose. « non domination sexiste » me paraitrait bien mieux.